logo 1

L’Amour Est A Donner

(Note: Cet article est un extrait du livre de Nirmala, Living from the Heart ) (Please also note: This article is also available in English here)

Qu’est-ce que l’amour et où le trouver ? Nous cherchons l’amour, et nous essayons d’obtenir de l’amour et pourtant il nous semble ne jamais en avoir assez. Même lorsque nous l’avons trouvé, il peut nous échapper avec le temps. Et si il y avait une source d’amour qui ne ternissait jamais et qui était toujours disponible ? Et si l’amour était aussi proche et facile que la respiration ? Et si vous n’aviez pas manqué réellement d’amour mais l’avez plutôt « toujours cherché aux mauvais endroits » ?

L’amour est à la fois plus simple et plus mystérieux et subtil que ce que nous imaginons. L’amour est simplement l’attention spacieuse et ouverte de notre conscience, qui est la force la plus douce, la plus gentille et la plus intime au monde. Il touche les choses sans empiéter sur elles. Il contient toute notre expérience mais ni ne la limite ni ne la retient. Et pourtant, ce qui inhérent dans la conscience est un appel à se connecter et même à se fondre à l’objet de votre conscience.L’amour est à la fois plus simple et plus mystérieux et subtil que ce que nous imaginons.

C’est cette nature en apparence contradictoire de la conscience –sa nature complètement ouverte et tolérante et son appel passionné à se mélanger avec et même à devenir l’objet de son attention –qui donne à la vie sa profondeur et sa douceur. Il n’y a rien de plus satisfaisant que ce délicieux dilemme d’être à la fois séparé et en même temps connecté à quelque chose que vous voyez, entendez ou ressentez.

La conscience est le début de toute séparation. Avant la conscience, il y a juste l’unicité ou “être”, sans séparation d’avec l’unicité qui serait capable de l’expérimenter. Avec la naissance de la conscience vient la distinction subtile de deux choses : ce qui est conscient et l’objet de la conscience. Et cependant les deux sont connectés par cette force mystérieuse que nous appelons conscience, ou amour.

Le courant de conscience et d’amour qui vous connecte à tout ce que vous expérimentez est la vraie source de satisfaction et de joie. Nous l’avons tous expérimenté à un certain niveau. Quand vous êtes tombé amoureux d’une personne, d’un animal, d’une musique, d’un bel objet ou de quoi que ce soit d’autre, vous avez ressenti ce courant de conscience intime, connectée. Malheureusement, on nous a appris à croire que la source de cette délicieuse sensation était l’objet de notre affection. Alors nous avons souffert en perdant cette soi-disant source. Quand votre partenaire vous quitte, quand votre animal décède, quand le concert se termine, quand la maison de vos rêves ne vous appartient plus, vous vous sentez privé de cette sensation de d’amour et de connexion.

VOUS ETES LA SOURCE

Et si vous étiez en fait la source de la conscience qui vous connecte à tout ? Et si l’amour que vous avez cherché avait toujours été là dans votre propre Cœur ? Et si ce que votre conscience touchait n’avait aucune importance, contrairement au courant même de cette conscience ? Cela simplifierait profondément la quête d’amour. Tout et toute expérience serait un objet pour votre amour.

La douceur de l’amour réside dans le courant même de la conscience. Cette ouverture et cette liberté totalement tolérante que vous recherchez peut-être du partenaire parfait sont déjà là dans votre propre conscience. Cela n’a aucun mal à être dans l’acceptation puisque la conscience est par nature ouverte et tolérante. En soi, la conscience ne peut rien faire d’autre que de toucher. Elle ne peut pousser ou attirer ou exiger quoi que ce soit de ce qu’elle touche, ni en limiter la liberté. Et pourtant, ce n’est pas un observateur indifférent et distant. La conscience est profondément et intimement connectée à l’objet de la conscience. En fait, la conscience et l’objet de la conscience proviennent de la même source et sont donc au final identiques.

Cette connexion et cette intimité qui sont naturelles dans la conscience sont satisfaisantes et épanouissantes indépendamment de l’objet de la conscience. En d’autres termes, quoique que vous soyez en train d’expérimenter en ce moment, ceci est votre amour pur. Ce que vous êtes en train d’expérimenter est une opportunité d’expérimenter également votre vraie nature de conscience ouverte et aimante. Votre vraie nature est l’amour vrai. Elle est le partenaire idéal que vous avez cherché, et non seulement elle est toujours là mais elle est ce que vous êtes réellement.

Vous devez penser "Mais je ne me sens amoureux ou dans l’amour en permanence. Parfois je me sens seul, ou en colère, ou coupé de l’amour et de la satisfaction. Alors comment est-il possible que l’amour soit là, et que je ne le ressente pas ? " L’amour est-il vraiment absent dans ces moments, ou est-il simplement limité dans son expression et dans son courant ? Y a t’il vraiment des moments dénués de conscience ? Ou y a t’il toujours une certaine conscience, même si ce n’est pas très fort ? Si il n’y avait aucune conscience, il n’y aurait aucun problème puisque la conscience est le début de la séparation (le sentiment de soi séparé), et la fin de la conscience est la fin de la séparation. En termes plus pratiques, sans conscience, pas de solitude, pas de colère, ou quoi que ce soit d’autre. Quand vous vous sentez seul ou en colère, il y a au moins une certaine conscience, même si elle peut être limitée.

Même lorsque la conscience est crispée et étroite, comme c’est souvent le cas quand vous vous sentez seul, en colère, blessé ou apeuré, elle a la même nature que quand vous êtes heureux ou enthousiaste. Même une seule goutte d’eau mouille; même une seule goutte de conscience est toujours ouverte et tolérante indépendamment de ce qu’elle touche.

L’unique astuce pour expérimenter la nature ouverte et tolérante de la conscience est de la chercher dans ce que vous êtes en train d’expérimenter en ce moment même. Quand votre conscience est crispée par le jugement ou la peur, elle ne touche pas réellement l’objet de votre jugement ou de votre peur. Au lieu de cela, elle touche la pensée de jugement ou de peur que vous êtes en train d’avoir. La conscience est totalement tolérante et ouverte à cette pensée. C’est la définition de la conscience : la reconnaissance ouverte et tolérante du contenu de votre expérience. Si la conscience n’est pas ouverte à quelque chose, alors nous ne sommes pas conscients de ce quelque chose.

La clé pour expérimenter l’amour est de remarquer où la conscience afflue en ce moment même. Ce courant de conscience est l’amour, et c’est ce que vous pouvez expérimenter de plus satisfaisant et de plus épanouissant dans votre vie. Il y a naturellement une direction de ce courant de conscience. Ce courant va depuis l’intérieur de votre être vers les objets près de vous et vers les expériences que vous avez. Vous pouvez pleinement faire l’expérience de ce courant d’amour conscient se dirigeant dans cette direction.

Quand une autre personne est consciente de vous dans l’amour (sans jugements ou désirs vous concernant mais simplement tel que vous êtes), vous pouvez expérimenter l’expression extérieure de son amour. Vous pouvez voir la façon dont cette personne vous regarde, le sourire sur son visage et ses réactions vis-à-vis de vous. Mais la conscience de vous est perçue en elle. L’amour coule depuis elle vers vous et cela remplit cette personne d’un sentiment de satisfaction et de joie. Vous ressentirez également de la satisfaction et de la joie si vous expérimentez  un courant d’amour vers cette personne. C’est votre propre expérience qui vous remplit de ce  sentiment de connexion et d’appréciation. Vous êtes plein d’amour quand vous donnez cet amour à quelqu’un ou à quelque chose.

Bien sûr, il vous est plus facile d’ouvrir votre coeur et d’exprimer de l’amour quand les conditions requises par votre conditionnement sont réunies. Quand une personne qui correspond à votre idéal amoureux est attirée par vous et s’intéresse à vous, c’est particulièrement facile de lui rendre la même attention et d’être aussi ouverte à elle. Ainsi naturellement, lorsque deux personnes tombent amoureuses, elles ressentent toutes deux la plénitude et la richesse de ce courant libre de conscience ou amour. Mais le contact qu’a chacune de ces personnes avec l’amour se fait en fait en elle-même. C’est leur propre amour et conscience qui les comblent autant.

Cette vérité –que vous êtes plein d’amour quand vous aimez et non quand vous êtes aimé– peut vous libérer de votre quête d’amour à l’extérieur de vous-même. Si vous n’êtes toujours pas sûr que c’est votre propre amour qui vous remplit, alors souvenez vous d’un moment où une personne était amoureuse de vous mais vous ne lui rendiez pas cet amour. Le courant d’attention qui allait vers vous n’était pas satisfaisant. En fait, il peut même avoir été assez inconfortable qu’une personne s’intéresse fortement à vous alors que vous ne partagiez pas ses sentiments.

A l’inverse, quand vous tombez amoureux de quelqu’un, cela peut être riche, excitant et même énergisant, même quand votre amour n’est pas réciproque. Dans l’amour non réciproque, dans ce courant d’amour allant vers l’extérieur, il y a une intensité et une beauté qui vous remplissent à ce moment là. Ainsi, malgré la déception et la blessure de ne pas être aimé en retour, vous expérimentez une plénitude et une vitalité en conséquence de votre amour pour une autre personne. Dans la période de la Renaissance, l’amour non réciproque était même considéré comme un idéal. C’est l’amour qui se déverse de votre propre Cœur qui vous emplit de joie et de satisfaction. La source est en vous.

UN SEUL ETRE

Derrière chaque conscience individuelle, il n’y a qu’une seule et même conscience et qu’un seul et même Etre. La façon dont vous pouvez atteindre cette unité de l’Etre est en faisant l’expérience du courant d’amour à l’intérieur de vous. Paradoxalement, l’endroit où vous êtes connecté aux autres se situe dans votre propre Cœur. Vous ne pouvez pas réellement vous connecter à quelqu’un d’autre de manière externe. Même si vous utilisiez de la super glue pour vous attacher à une autre personne, il y aurait toujours un sentiment de séparation dans votre expérience extérieure, et ce serait difficile de vous détacher !

A l’intérieur de vous même, vous êtes déjà connecté à tout et tout le monde. Cette connexion est le courant de conscience qui est ici en ce moment même en train de lire ces lignes. C’est dans la nature aimante de la conscience que le sentiment de connexion se trouve et non dans les objets de la conscience. Vous êtes connecté aux autres dans la conscience qui s’écoule de l’intérieur de vous vers eux. La connexion ne se trouve pas dans le courant de conscience et d’amour qui vient vers vous, puisque ce courant-là est connecté à la source à l’intérieur de l’autre.

Ceci est une excellente nouvelle ! Vous pouvez vivre un amour sans limite quoi que fasse le reste du monde. Tout ce qui compte c’est combien vous aimez, et non combien vous êtes aimé. A l’instant même, vous pouvez être submergé par l’incroyable douceur de l’amour, simplement en étant conscient de tout ce qui constitue actuellement votre expérience, quoi que ce soit. Ne me croyez pas sur parole, faites en l’expérience avec l’exercice suivant.

Exercice : Placez votre conscience sur un objet physique près de vous. Prenez un moment pour permettre à votre conscience de pleinement toucher cet objet. Dans le cadre de cet exercice, donnez à cet objet autant d’amour, d’appréciation et d’acceptation que vous le pouvez. Puis posez votre attention sur un autre objet. Alors que votre conscience se pose un instant sur lui, donnez lui autant d’amour, d’appréciation et d’acceptation que vous le pouvez.
Maintenant permettez à votre conscience de se poser sur un son particulier dans votre environnement. Alors que vous écoutez ce son, donnez lui la même appréciation aimante.
Si vous éprouvez de la difficulté à donner de l’amour et de l’appréciation à un objet ou son en particulier, essayez avec un autre objet ou son. Il sera plus facile d’expérimenter l’amour vers quelque chose sans raison particulière si vous choisissez un objet ou un son plus neutre.
Continuez à poser votre conscience sur divers objets, sons, couleurs, goûts, odeurs et sensations. A chaque fois, donnez autant d’amour et d’appréciation à l’extérieur de vous que vous le pouvez. Prenez autant de temps que vous le souhaitez pour chaque expérience et si c’est difficile de ressentir de l’amour pour quelque chose, alors passez à autre chose. Plus vous pratiquerez cet exercice, plus facile il sera pour vous d’aimer sans raison.
Maintenant remarquez les autres choses qui peuvent survenir en vous : une sensation inconfortable, une pensée, un sentiment, ou un désir. Prenez un instant pour envoyer de l’attention aimante vers cette expérience. En ce moment, vous pouvez aimer chaque sensation, pensée, sentiment ou désir qui survient en vous.
Alors que vous comprenez cet exercice, vous pouvez simplement permettre à votre conscience de se déplacer naturellement vers quoi que ce soit qu’elle touche, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur de vous. Où que la conscience se pose, elle donne de l’amour et de l’acceptation. L’espace d’un instant, permettez aux choses d’être ce qu’elles sont.

Qu’est que ça fait de donner simplement de la conscience et de l’amour continuellement, à chaque chose qui se présente dans votre expérience ? Quelle ouverture et plénitude votre Cœur ressent-il quand vous êtes capable d’aimer ainsi ? Si vous rencontrez quelque chose qui est difficile à aimer et à accepter, prenez conscience que c’est difficile pour le moment et appréciez cette difficulté, donnez lui de l’amour. Vous pouvez même prendre un moment pour aimer le fait que certaines choses sont plus difficiles à aimer que d’autres. Puis passez à autre chose dans votre conscience.

Allez de l’avant et aimez ce qui est devant vous, et ainsi vous serez empli d’amour. C’est aussi simple que cela, si vous vous souvenez que l’essence de l’amour est la conscience et l’espace. L’amoureux idéal est quelqu’un qui vous donne beaucoup d’espace pour être juste vous même mais se connecte toujours à vous tel que vous êtes. La conscience est ainsi. Elle contacte l’objet de sa conscience sans le limiter.

VOUS NE POUVEZ PAS MANQUER D’AMOUR

Vous pouvez donner cette conscience ou amour librement car la conscience est l’unique chose dont vous ne pourrez jamais manquer. Indépendamment du nombre de choses dont vous avez été conscient aujourd’hui, vous avez toujours de la conscience pour le moment présent et le prochain. La conscience est une chose facile à donner, et ça ne vous coûte rien, ni ne vous épuise. Il y a dans votre Cœur une source illimitée d’amour. Voyez par vous même si vous pouvez donner tellement d’attention à quelque chose que vous vous en retrouvez dénué de conscience.

Parfois nous retenons l’amour et la conscience car nous pensons que l’amour vrai nécessite plus que cette simple attention ouverte. Notre conditionnement nous suggère que l’amour implique des compromis, des sacrifices, et un don inconditionnel de notre temps et d’efforts. Cela peut être nécessaire pour une relation, mais par pour l’amour.

Ceci est une distinction importante car nous confondons souvent l’amour et la relation amoureuse. Nous pensons à tort que l’amour dépend de la relation. Mais si nous reconnaissons que la source d’amour est en nous, alors nous pouvons voir la relation dans une certaine perspective. Les relations sont importantes, mais pas aussi importantes que l’amour. L’expérience de ce courant intérieur d’amour est satisfaisant, avec ou sans relation. Vous pouvez en faire l’expérience avec un objet d’art dans un musée, un morceau de musique émouvant, un moment excitant dans une activité sportive, ou dans une connexion profonde avec une autre personne. L’amour est ce qui fait que les relations et tout le reste valent le coup.
Quelle possibilité pleine de richesse, que tout l’amour que vous ayez toujours désiré est disponible dès maintenant, simplement en le donnant à tout ce que vous rencontrez, à la fois en vous et autour de vous ! L’amour est fait pour être donné, pas reçu. Et plus vous en donnez, plus votre Cœur en est submergé.



Je crois ressentir l’amour
Mais c’est l’amour qui me ressent
Testant constamment les fibres tissées
Qui entourent et protègent mon coeur
Avec une flamme incandescente
Qui ne permet ni illusion ni séparation

Et alors que le fin tissu de ma forteresse intérieure
S’affine sous l’effet du feu persistent
J’essaie désespérément d’en sauver quelques lambeaux
En fuyant vers un nouveau rêve de passion
Je crois que je peux trouver l’amour
Mais c’est l’amour qui me trouve

Tout ce temps, l’amour patiente et attend
Ses braises immortelles rougeoyant doucement
Et même si je me tourne pour saisir la source de chaleur
Je garde les mains vides et froides
Je crois pouvoir posséder l’amour
Mais c’est l’amour qui me possède

Et en définitive je me consume
Car l’amour est devenu un immense embrasement
Qui s’empare de tout
Et ne donne rien en retour
Je crois que l’amour me détruit
Alors que c’est l’amour qui me libère.



Extrait du Livre de Nirmala, maître spirituel Advaita, Living from the Heart.

 

The above is an excerpt from the book, Living from the Heart by Advaita spiritual teacher, Nirmala. Use the following links to further sample or purchase this book:

This book is now offered for free: Download a free PDF of  Living from the Heart
Download for free on ebook stores: Kindle ebook - Smashwords - GooglePlay - Nook - Kobo - iBooks
Purchase on Amazon:   Paperback  -  Audiobook version
 
Sample the book:

Versión en español

 

 

×
Download Nothing Personal Today!
nothing personalBefore you leave, be sure to get your free ebook of
Nothing Personal: Seeing Beyond the Illusion of a Separate Self by Nirmala.

Nothing Personal leads you to the experience of your true nature and helps you explore its depth. Through exposition, questions and dialogues, it brings you to a place of realization of the Truth: you are the spacious Awareness in which everything appears.

Subscribe with confidence. We will never share your email address.
×

Share this...

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn